IL NE FAUT PAS HURLER AVEC LES LOUPS

1.       Les gens aiment bien se regrouper , être ensemble , cela les rassure et le sentiment d’être
un « membre du groupe » est rassurant. C’est dans les rassemblements de la foule que cet
instinct grégaire est le plus fort. Et les manifestations politiques sont un domaine ou l’effet
du panurgisme est le plus net.

2.       L’exemple qui me vient à l’esprit,c’est l’attaque de l’ambassade américaine en Septembre
2012. Des hommes, équipés de barres de fer, de pelles se sont dirigés vers l’ambassade
en criant , en hurlant des injures, des mots violents. Ils étaient dix, puis cent, puis cinq-cents et puis mille. Le fleuve granissait les voix des moutons de panurge étaient de plus en plus
fortes. Puis tous les manifestants, comme des robots attaquèrent les gardes, cassant, brûlant, brisant tout, des tonnes d’objets !

3.           Je dénonce cet acte mémorable, car je suis sûr que la plupart des jeunes barbus ne savaient pas pourquoi ils faisaient cela. Si les chefs voulaient montrer leur haine envers les
Etats-Unis, tous les autres ne suivaient que pour piller, pour voler, sans raison politique. Les meneurs utilisent ainsi l’instinct grégaire  à leur profit. Est-il normal d’utiliser les jeunes ignorants. Je suis certain que « ces moutons » ne savaient pas que  leur religion ne
veut pas cette violence. Mais, ils étaient entraînés par les dominants et ne pouvaient pas réfléchir et agir par eux-mêmes.

4.           Cher spectateur, je vous demande de ne jamais vous laisser influencer et entraîner par quiconque, et de toujours rester responsable de vos actes.


Ali Mehdaoui 3eme 3